Couverture_Viscum_album_et_cancer

Viscum album et cancer

5.00 

Dr Robert KEMPENICH – Diplôme universitaire de cancérologie.

Études pour la santé dans la vie individuelle et sociale

On peut constater que de plus en plus de patients se tournent vers les médecines complémentaires. Une étude européenne a montré que, selon les États membres de l’Union européenne, en cas de maladie cancéreuse, entre 45 et 75 % des patients recherchent une thérapeutique issue des médecines complémentaires : homéopathie, médecine chinoise, médecine anthroposophique, Ayurveda, etc. Dans ce contexte, le Viscum album, médicament élaboré à partir du gui, est le remède le plus prescrit en Europe, pas uniquement par des médecins anthroposophes mais aussi par d’autres médecins formés à l’utilisation de ce médicament et qui le proposent à leurs patients à la recherche d’une aide dans cette difficile épreuve qu’est la maladie cancéreuse.

Le gui a, dès l’Antiquité, fait l’objet de multiples indications thérapeutiques. Il a fallu attendre les fondateurs de la médecine anthroposophique, Rudolf Steiner et sa collaboratrice Ita Wegman, pour que la vertu thérapeutique du gui soit à nouveau évoquée : dès 1920, Rudolf Steiner a préconisé le gui dans le traitement du cancer et le docteur Ita Wegman a mis en pratique cette indication.

Les propriétés biologiques et pharmacologiques du Viscum album ont fait l’objet de très nombreuses études menées ces trente dernières années. Le conférencier s’appuie sur ces études et sur sa longue pratique médicale pour exposer en détail l’usage et les bénéfices de cette préparation phytothérapique, dans une grande variété de pathologies cancéreuses.

En stock

Information complémentaire

Poids 0.08 kg